Comment devenir psychanalyste ?

Devenir psy

Pour devenir psychanalyste, le candidat en formation commence par une analyse personnelle puis développe ses connaissances théoriques sur les sujets relatifs à la psychanalyse et aux sciences connexes. Seulement une fois ces deux étapes réalisées, il sera autorisé à démarrer une supervision professionnelle, en bénéficiant d’un contrôle de la part de son formateur, psychanalyste expérimenté.

Le goût pour la psychanalyse vient parfois au cours d’une démarche analytique personnelle, quand les fixations névrotiques se dégagent et qu’il est possible alors de ressentir le désir de comprendre et pratiquer cet accompagnement par l’écoute à son tour.
Comprendre en les vivant les mécanismes de l’introspection psychanalytique, en éprouver les bienfaits. Questionner, au-delà des apparences, les sens plus obscurs, les motivations profondes et enfouies. Apprécier la complexité du fonctionnement psychique. Ecouter en mettant de côté ses propres affects. Différencier soi de l’autre : ce sont quelques unes des découvertes amenant parfois un désir d’entreprendre une formation après un travail psychothérapeutique.

Devenir psychanalyste est d’abord apprendre à écouter. Cette forme d’écoute particulière s’enseigne par l’expérience au cours d’un processus complexe et passionnant.

De même que les productions et processus inconscients n’ont pas de rapport avec les contenus conscients, de même l’apprentissage en psychanalyse ne peut être constitué par la maitrise d’un domaine de connaissances, ou l’accumulation de données théoriques sur un sujet.
Les connaissances théoriques nécessaires ne sont utiles qu’en arrière plan et ne s’acquièrent qu’après l’expérience elle-même de l’analyse. Le processus ne peut se comprendre qu’en le vivant pleinement de l’intérieur.

Les connaissances s’intègrent, étayent et renforcent l’expérience d’où est issue cette conviction profonde acquise dans le processus d’analyse.

Comment devenir psychanalyste ? Trois étapes de formation nécessaires

L’analyse personnelle

La pièce maitresse de la formation du psychanalyste est l’analyse didactique.
L’analyse didactique est une analyse personnelle approfondie.

Selon Sigmund Freud, il n’est pas envisageable d’accéder à la pratique de l’analyse sans connaissance de son propre inconscient, la condition exigible pour être analyste étant la maîtrise du contre-transfert.

Selon Carl Gustav Jung, l’analyse didactique n’est pas une méthode à apprendre, mais une tranche de vie réelle.

Pour devenir psychanalyste, il est nécessaire de vivre l’expérience analytique, de se sentir concerné au plus profond de soi par cette exploration personnelle.

L’analyse personnelle est le fondement sur lequel la formation pourra s’étayer et s’enrichir aux niveaux théorique et pratique.

La prise de connaissance de la théorie psychanalytique.

La lecture et la discussion critique des textes des fondateurs constitue l’apprentissage théorique de la formation de psychanalyste. La théorie s’intériorise progressivement, en illustration de la pratique vécue lors de l’analyse.

Les mécanismes expérimentés lors de la phase analytique sont observés et reliés aux concepts fondamentaux de la théorie psychanalytique abordée durant la formation.

La pratique professionnelle supervisée.

Après l’analyse didactique et l’apprentissage théorique, la phase suivante de la formation de psychanalyste a pour but de vivre les mouvements transférentiels, d’apprendre à maîtriser le contre-transfert, de gérer la distance analyste-analysant, d’amplifier la spécificité de l’écoute analytique.

> S’inscrire pour la formation « devenir psychanalyste » de l’AERPA